Les groupes cibles du projet

Le projet Ci-RES est un projet structurel pilote destiné à trois (3) groupes cibles principalement impliqués dans le projet plus un groupe qui pourra assurer la pérennisation des résultats au niveau national algérien :

  1. Le 1er groupe principal concerne les réfugiés (catégorie B dans le projet)" car le projet défend le droit des réfugiés à avoir accès à l'enseignement supérieur, non seulement du point de vue académique mais aussi aux niveaux organiques et institutionnels. C'est pourquoi, le projet tente de procéder à la création de capacités institutionnelles afin de pouvoir faciliter l'accès et l'accessibilité de ces derniers à la vie universitaire au sens large.
  2. Le premier groupe cible : Le projet cible les réfugiés dans chaque établissement partenaire algérien. Les activités proposées reflètent l'importance accordée par les partenaires à améliorer la vie de cette catégorie en faveur de leur intégration à travers la formation de 20 réfugiés au niveau des 04 universités algériennes afin de leur permettre de prendre connaissance de leurs droits et de leurs obligations dans les établissements de l'enseignement supérieur, des procédures d'accès et des modes de fonctionnement au niveau institutionnel. Des ateliers pratiques sont proposés afin de mettre les connaissances acquises en pratique et de renforcer leurs capacités d'intégration. Des formations présentielles au niveau des universités algériennes sont aussi prévues par le projet au profit des réfugiés pour un échange d'expériences pratiques avec les autres communautés de réfugiés dans les universités partenaires. Afin de répondre au besoin d'amélioration des compétences linguistiques, les réfugiés auront deux formations linguistiques : la première en langue arabe et la deuxième en langue française qui leur permettront de s'intégrer à la communauté universitaire, en premier lieu, et à avoir un accès immédiat aux cours en second. Les cours en langues pourront les aider à surmonter leurs frustrations et à augmenter leurs chances à suivre un parcours avec confiance et succès. Cette activité est programmée pendant la deuxième année du projet, avec la participation de l'ensemble des partenaires algériens ainsi que le MESRS. 03 phases opérationnelles sont aussi programmées au profit des réfugiés afin de renforcer le dialogue interculturel clôturées avec l’organisation d’un évènement culturel à Sétif. Les réfugiés auront également la possibilité de participer aux portes ouvertes avec les acteurs socio-économiques afin d'exprimer leurs besoins pour le marché du travail et à augmenter leurs chances d'embauche par le biais du bureau de liaison professionnelle des universités. Les activités culturelles, sportives et professionnelles permettraient aux réfugiés d'exprimer leurs besoins de travail et de communiquer leurs champs de compétences et d'intérêts. Ils seront en mesure d'exprimer leurs difficultés d'intégration au sens large.

Une conférence de dissémination locale sera aussi animée dans chaque université algérienne par l'ensemble des réfugiés formés en présence de la communauté universitaire, la société, civile, les ONGs, les parties prenantes, les autorités locales et le ministère afin de présenter les résultats du projet et d'assurer un travail de sensibilisation au niveau local, régional et national.

  1. Le 2ème groupe cible est les enseignants chercheurs (10 au total) » (catégorie A dans le projet), tout comme les étudiants réfugiés, les enseignants formateurs doivent participer à la lecture des cours des modules 1, 2 et 3, à participer aux ateliers pratiques, aux stages de formation au niveau des universités européennes et ce afin de leur permettre de comprendre les besoins des étudiants réfugiés. Certains enseignants pourront aussi être choisis parmi le personnel enseignant affilié aux bureaux de liaison professionnelle des universités algériennes afin de renforcer le dialogue professionnel avec les partenaires socio-économiques en faveur de l'employabilité des réfugiés. Des modules sont destinés à introduire les notions de bases sur l'aspect juridique et politique sur la question des réfigiés; Module 1 (CNID-REF), module 2 (OI-REF) mais aussi un aspect pédagogique à travers le contenu des cours du module 3 (MAP-REF) sur l'approche par les compétences, l'approche par service et l'approche interculturel. Les enseignants chercheurs auront la possibilité de développer des cours pendant les ateliers pratiques encadrés par les chercheurs algériens et européens.

Les enseignants formés participeront à la rédaction du règlement intérieur et à l'organisation des  activités de sensibilisation culturelles et professionnelles.

  1. Le 3ème groupe cible est le personnel administratif (10 au total) de l'ensemble des établissements algériens partenaires ainsi que les personnels chargés de la coopération et de l'insertion professionnelle au niveau du Ministère de l'enseignement supérieur algérien. Encore une fois, le personnel administratif aura une "formation à la carte" (DAI-REF) afin de gérer tous les aspects administratifs liés à l'accueil des réfugiés, l'orientation, le processus d'accréditation et de reconnaissance des crédits, et le suivi permanent pour le développement de la carrière académique et professionnelle pendant le module 2. Le bureau responsable des affaires des réfugiés se composera de l'ensemble du personnel formé au niveau de chaque université composé des personnes affectées aux services des relations internationales et du personnel du bureau de la liaison et de l'insertion professionnelle dans chaque université et ce, sous la tutelle du bureau de la coopération multilatérale au niveau du Ministère.
  2. Le 4ème groupe cible est la "société civile" qui sera touchée à travers les activités du projet : par exemple les évènements de dialogue interculturel organisés dans l'ensemble des universités algériennes, les rencontres avec les employeurs potentiels, les actions de sensibilisation ainsi que les focus groupes. Leur rôle est essentiel pour appuyer les activités engagées et pour renforcer les activités de sensibilisation et de dissémination.